Fer droit Anser : Le triomphe de la technologie.

Fer droit Anser : Le triomphe de la technologie.

En janvier 1966, Karsten Solheim conçoit le fer droit Anser, un modèle qui connaît tellement de succès que PING a célébré son 50e anniversaire en 2016 (voir histoire ci-dessous). C’est un véritable éclair de génie qui le frappe. Il dessine la première ébauche sur la jaquette d’un disque 78 tours



tout premier croquis de l’Anser sur une jaquette de disque juxtaposé à un croquis plus récent sur papier quadrillé
 

Au moment de sa création, ce modèle de fer droit à embout décalé offrant une vue dégagée de la face était unique en son genre. Ce fer droit à cavité arrière avait aussi un centre de gravité bas et des lignes parallèles à la face pour faciliter le positionnement.

Clairement, Karsten avait créé un bâton de golf révolutionnaire.

Il ne restait qu’à lui trouver un nom. Comme son invention était la réponse à un problème de coup roulé qui le contrariait depuis longtemps, sa femme, Louise, lui suggère de le baptiser « Answer » (réponse)." Karsten adore le nom, mais le trouve trop long.

Avec la date limite pour le concept final de la gravure qui approche, Louise propose alors de laisser tomber le « w »." Et voilà! Le fer droit Anser allait devenir le plus grand vainqueur de l’histoire du golf, avec plus de 500 victoires sur circuit, dont 19 tournois majeurs masculins.



Vue rapprochée de la cavité d’un fer droit Anser Scottsdale
Avec la date limite pour le concept final de la gravure qui approche, Louise propose alors de laisser tomber le « w »." Et voilà!

Aujourd’hui, on retrouve les innovations introduites par le fer droit Anser dans presque tous les fers droits disponibles sur le marché. Non seulement le modèle le plus populaire, il est aussi le plus copié. Karsten Solheim et son fer droit Anser ont véritablement changé la face du golf.


Anser 50e anniversaire

En 2016, pour souligner le cinquantième anniversaire du fer droit Anser, PING a dévoilé une édition limitée du modèle emblématique, créé à partir des moules originaux, assemblé avec des composants fabriqués aux États-Unis, et provenant des mêmes fournisseurs qu’en 1966. Le fils de Karstens, le PDG de PING, John Solheim, a travaillé à la main les semelles de chacun de ces bâtons, tout comme l’avait fait son père cinquante ans plus tôt dans le garage familial.



Karsten Solheim et John A Solheim tenant un fer Anser et un fer droit Anser, respectivement
 

« Ça m’a rappelé tellement de souvenirs des journées passées dans le garage de mon enfance, près de Scottsdale », se remémore Solheim. “La plupart des gens ignorent la quantité de travail qu’avait nécessité la création des premiers fers droits Anser. Le radius de chacun de ces deux outils usinés à la main était finis avec une lime et du papier sablé par Karsten. J’ai fabriqué moi-même la plupart des bâtons Anser dans le garage, à commencer par l’usinage et le doucissage des moulage bruts, jusqu’à l’assemblage final. Mon frère Allan a usiné le second moule, lequel est légèrement différent et souvent appelé le moulage « slope-side (côté incliné). Nous voulions ramener l’approche artisanale pour célébrer les cinquante ans de modèle Anser et sa remarquable contribution au golf.”

Find a PING Retailer or Fitter Near You

Ce site laisse des témoins informatiques dans votre ordinateur, afin d’améliorer votre expérience de navigation. En utilisant le présent site, vous acceptez notre politique de confidentialité et nos conditions d’utilisation.